FAQ

Comment exercer l’activité de Coach Beauté chez Nutrimetics ?

En signant un agrément en qualité de Vendeur à Domicile Indépendant (VDI) pour la société Nutrimetics en qualité de mandataire (et non en qualité d’acheteur-revendeur).

Vous pouvez représenter Nutrimetics pour la distribution de ses produits et présenter des candidatures de nouvelles Coachs. Cette activité à domicile ne peut être exercée qu’en des lieux non destinés à la commercialisation de produits et ne peut être proposée qu’à des particuliers.

Quel est mon statut ?

Mon statut est mixte puisque je suis indépendant d’un point de vue juridique et fiscal, alors que je suis rattaché au régime général de la Sécurité sociale au titre de ma protection sociale. Je ne suis pas tenu de m’inscrire à un registre professionnel dès lors que mes revenus annuels ne dépassent pas 19.614€ et ce, pendant 3 années pleines et consécutives.

Quelle est ma situation juridique ?

Je suis indépendant (donc non salarié) et ma relation contractuelle avec Nutrimetics est régie par le Code du Commerce (le Code du travail ne m’est pas applicable ; il n’existe en outre pas de lien de subordination entre Nutrimetics et moi).

Quelle est ma protection sociale ?

En ma qualité de VDI, je suis rattaché au régime général de la Sécurité sociale (et non au régime social des indépendants – RSI) pour ma protection sociale. Je bénéficie des assurances maladie, maternité, invalidité, décès et retraite de base. Le paiement de mes cotisations relève de la responsabilité de Nutrimetics qui les reverse à l’URSAAF de Montreuil (93). Je dois exercer un minimum d’activité pour prétendre au bénéfice des prestations sociales et valider des trimestres de retraite, l’ouverture des droits étant subordonnée à un minimum de cotisations.

Quel est mon régime fiscal ?

En ma qualité d’indépendant, je dépends du régime des Bénéfices non commerciaux (BNC) et suis exonéré de TVA, sous réserve de ne pas dépasser un revenu annuel brut de 33.200€ (pour 2016).

Pour être correctement identifié par les services fiscaux, je dois déclarer mon début d’activité dans les premiers mois à compter de ma première vente (URSSAF). Mon revenu imposable sera déterminé par le Centre des impôts après déduction d’un abattement de 34% correspondant à mes frais professionnels qui ne devront pas être justifiés.

Puis-je cumuler mon mandat de VDI avec mon allocation chômage ARE ?

Oui, je peux cumuler mes allocations chômages ARE avec mes commissions VDI. Le cumul est intégral si l’activité de VDI a débuté avant la perte de l’emploi salarié, c’est-à-dire que mes allocations versées se cumuleront intégralement avec mes commissions. Il est partiel si l’activité de VDI a débuté après la perte de l’emploi salarié, c’est-à-dire que mes allocations seront réduites d’un montant calculé par Pôle Emploi. Cette déduction ne sera pas perdue, puisqu’elle viendra augmenter ma durée d’indemnisation en conséquence. Je dois déclarer à Pôle Emploi toutes mes futures commissions.

Puis-je cumuler mon mandat de VDI avec mon Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) ?

Oui je peux cumuler mon ASS avec mes commissions VDI pendant 12 mois. Sous réserve de droits, l’ASS est intégralement cumulable les trois premiers mois, puis du 4ème au 12ème mois, il est attribué une allocation forfaitaire de 150 euros.

Puis-je cumuler mon mandat de VDI avec une autre activité VDI ?

Oui, je peux cumuler mon activité de VDI avec toute autre société de Vente Directe, dès lors que l’activité de cette société n’est pas concurrente de celle de Nutrimetics.

Puis-je cumuler mon mandat de VDI avec un CDI ou CDD ?

Oui, je peux cumuler mon activité de salarié (CDI  ou CDD) avec un agrément VDI dans la majorité des cas, ce qui me permet d’obtenir un complément de revenus. Certains statuts nécessitent toutefois d’être étudiés au cas par cas, comme celui des fonctionnaires, des VRP qui bénéficient d’une clause d’exclusivité, ou de certaines professions libérales (médecin, avocat, huissier de justice, notaire, sages-femmes, kinésithérapeute, diététicien, vétérinaire, architecte, expert-comptable…) dont le code déontologique interdit, bien souvent, de cumuler avec une autre activité.

Envie d'en savoir plus ?

Contactez-nous